LA PERTE DE POIDS

Lorsque vous entamez une perte de poids progressive et durable, vous respectez votre corps. En faisant ce choix, il est normal que la courbe ne soit pas linaire. Votre poids se stabilise, remonte parfois puis, redescend pour rentrer à nouveau dans une phase de stabilisation, etc. Des étapes indispensables pour stabiliser le poids perdu.

Ces phases, entraînent généralement un découragement et une impatience de votre côté. Néanmoins, vous ne devez pas vous démotiver et abandonner pour autant.

Bien trop souvent, lorsque vous me contactez, vous vous attendez à perdre beaucoup et rapidement. Très vite, vous comprenez que je ne vous apporterai pas ce résultat. Tout simplement, par ce que je veux vous faire prendre conscience qu’il est possible de perdre, mais qu’il faut le faire correctement, sur le long terme, en favorisant le bien-être de votre corps et de votre mental.

Être impatient et découragé, est normal, nous sommes dans une société où nous voulons tous, tout de suite.

C’est pourquoi je reste disponible entre les suivis pour vous accompagner et vous encourager. Lorsque vous acceptez de perdre progressivement, vous devenez bienveillant envers votre corps. Vous acceptez que la perte se fasse à son rythme et ainsi dites « non » à l’effet YOYO. Vous ne bouleversez plus votre organisme avec des régimes restrictifs. Vous acceptez de prendre soin de votre mental en ne voulant plus être face à un échec et une baisse d’estime de vous-même.

Sachez que le poids varie sens cesse au rythme de votre vie : vacances, fêtes, menstruations, maladies, fatigue, stress, etc. Allez-vous arrêter d’avoir une vie sociale pour autant ? Allez-vous rejeter votre féminité pour autant, ou encore rester chez vous pour les vacances ? Non, et il ne faut pas. Cherchez plutôt à comprendre comment réagit votre corps et pourquoi, au lieu de lutter et de le détester.

Si les phases de stabilisation vous perturbent et vous alarment, arrêtez de vous peser. Détachez-vous de la balance et du chiffre. Très souvent, je demande d’arrêter les peser pour se concentrer sur les sensations du corps. Vous devez réapprendre à l’écouter et à cohabiter ensemble. 
Comment ? Avec les mensurations, les sensations dans vos vêtements, les changements de qualité de vie (humeur, sommeil, pep’s…), vos sensations (dégonflements, légèreté…), etc. 

Ne vous démoralisez pas et devenez indulgent. Prenez soin de vous et de votre corps, des choses qui s’obtiennent avec patience et bienveillance.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s