Le sucre…

Dans la nouvelle émission  Eveil et Sens – L’instant Bien-Être (où je suis animatrice avec mon super binôme Marina coach de vie) d’Hit’s Play, nous avons parlé du sucre.

En voyant l’intérêt de Marina et Sylvia (notre super assistante de l’émission), j’ai pensé que les auditeurs le seraient également. j’ai donc décidé d’écrire un article sur le sujet où tant de chose sont à dire ou à expliquer….

Alors installé vous confortablement, prenez avec vous une petite tisane ou une infusion…  (sans sucre) et préparez-vous à en savoir plus sur le sucre, à savoir s’il est notre ennemie ou pas.

Commençons par une petite indication sur ce qu’est le sucre…

Il existe 3 types de sucre : le glucose, le fructose et le galactose (je vous perds déjà avec ces noms scientifiques ? Pas de panique, continuez à lire je vais tout vous expliquer !!).

Le glucose est considéré comme indispensable pour l’organisme. Donc là, je vous vois déjà me dire  » mais le sucre est donc indispensable pour nous, donc il faut en manger ? Donc je peux manger des produits sucrés ?… ».

Alors, sachez qu’il existe des sucres lents (céréales complètes, légumineuses…) et des sucres rapides (sucre, miel, confiture, bonbons…). Celui qui est indispensable, c’est le lent, il permet d’avoir de l’énergie à long terme. Le sucre rapide, aura un impact sur votre glycémie (taux de sucre dans le sang) immédiatement, entrainant un « pic » de glycémie. Cette réaction entrainera une baisse de la glycémie rapide et peu de temps après, provoquera une fringale et donc une prise alimentaire (notamment de sucre rapide…encore) et donc du surpoids qui peut conduire à de l’obésité puis à du diabète de type II (pathologie inconnue il y quelques années qui est apparue par la consommation accrue et courante de sucre rapide/caché).

Le fructose est le sucre des fruits. et le galactose et le sucre du lactose qui se trouve dans le lait.

Petite Info : Toute cette effervescence et engouement sur le sucre et tous ses produits dérivés ou transformés proviennent globalement des Etats-Unis, premier consommateur de sucre dont 30 millions d’Américains souffrent de diabète et 84,1 millions sont pré-diabétiques, selon des estimations fédérales qui date de 2017. Je vous laisse imaginer  l’augmentation depuis… 

Maintenant, un petit point sur le sucre rapide/raffiné…

Le sucre ou saccharose comprend les produits obtenus en sucrerie ou en raffinerie. Ce produit provient de deux plantes (betterave sucrière ou la canne à sucre) qui est riche en saccharose.

  • La betterave sucrière à une chair blanche et contient 16 à 18% de sucre pour 100g de betterave, soit presque 4 carrés de sucre.
  • La canne à sucre est une plante tropicale, le sucre se situe dans sa tige.

La diffère entre ces deux plantes c’est la technique d’extraction du sucre.

En magasin vous pouvez trouver plusieurs sortes de sucres :

  • Le sucre raffiné
  • Le sucre roux
  • Le sucre raffiné moulé en morceaux
  • Le sucre cristallisé
  • Le sucre en poudre ou sucre semoule
  • Le sucre gélifiant pour les confitures ou gelées
  • Le sucre glace
  • Le sucre de cassonade
  • La vergeoise
  • Le sucre Candi
  • Le sucre liquide ou le sirop de glucose
  • Le sucre aromatisé à la vanille
  • Le sucre en grains

Vous l’aurez compris, il y en a pleins et ce sont ceux que l’on peut trouver et voire en magasin. Il existe aussi le sucre « caché » que vous pouvez retrouver dans plusieurs produits alimentaires sous plusieurs noms :

  • Sucre
  • Tous les nom de sucre qui se termine en « ose » maltose, dextrose, saccharose, galactose, fructose, lactose, isoglucose
  • Tous les sirops comme sirop de glucose, fructose, amidon, maïs, riz, malt, sirop d’agave, érable, sorgho, datte…
  • Ou bien les jus, comme le jus de canne par exemple.
  • Et ce n’est pas fini… il y a la maltodextrine, dextrine, amidon modifié… mais aussi des produits que vous connaissez comme le miel, le caramel ou encore la mélasse…

En bref, lorsque vous lisez la liste d’ingrédients de votre produit, je peux comprendre que vous puissiez être perdu face aux noms scientifiques et qui cachent en réalité un sucre. J’espère que vous ferez plus attention lorsque vous choisirez un produit à l’avenir.

Ma technique pour éviter de lire toutes les listes de vos produits et de ne pas passer 2h au magasin, c’est de choisir des produits avec la liste d’ingrédients la plus petite possible, de regarder dans le tableau de valeur « Glucides – dont »sucre » et dite vous que 5g de sucre, pour une portion, correspond à 1 carré de sucre… pour une préparation salée c’est déjà trop… Ensuite acheter des produits bruts et prenez le temps de cuisiner. Ce sera plus sein et meilleur en goût…

En conclusion, le sucre est-il mon ennemie ?

Vous aurez compris qu’il existe les sucres lents et les sucres rapides.
Ceux à favoriser sont les sucres lents (ou glucides complexes) que vous trouverez dans les céréales, les féculents, les pommes de terre (sauf en purée), le pain (sauf le pain blanc)…Les sucres rapides (ou glucides simples) se trouvent dans le sucre, le miel, la confiture, les confiseries, les biscuits, les pâtisseries, les barres chocolatés ou céréales du petit déjeuner… mais aussi sous forme « caché » dans des plats préparés, dans le pain de mie, dans les boissons, les fast-foods, les sauces etc….

Pour ce qui est des sucres rapides, il faut en consommer occasionnellement, car c’est une vraie dépendance (comme une drogue). Le sucre procure une sensation de plaisir, de bonheur et de soulagement qui vous rendra très vitre « accro »… Et plus vous êtes habitué à manger ce genre de produit tôt (dès le plus jeune âge) et plus ce sera difficile de s’en défaire.
C’est pourquoi, vos enfants doivent vraiment en consommer occasionnellement. Il est important d’interagir avec eux en leur proposant des produits frais, et brute sans ajout de sucre, d’édulcorants et additifs.. Le taux de diabète, même chez l’enfant, ne fait qu’augmenter au fil des années, ce qui est vraiment alarmant…

Pour ce qui est des édulcorants, ils ne sont pas calorique mais vous restez sur un goût sucré et donc vous restez « dépendant » de ce goût. L’édulcorant « Aspartame » je vous le déconseille contrairement à la « Stévia » , qui est un édulcorant provenant d’une plante et qui a un double voire triple pouvoir sucrant par rapport au sucre blanc raffiné. Il faut donc en mettre moitié moins voire plus, dans vos préparations si vous l’utilisez.

Si vous souhaitez réduire votre consommation de sucre, je vous déconseille de le faire brutalement. Optez pour une option progressive car vous risquez de « craquer » à un moment donné et de revenir à une consommation de départ voire plus grande encore… Ce n’est pas le but recherché et comme je vous le dis si souvent, le but est de se faire plaisir malgré tout, dans la société actuelle il est difficile de ne pas manger un biscuit ou des bonbons ou même de se retrouver à manger du sucre caché. Certains y parviennent sans craquer par la suite. Mais le pourcentage de ces personnes reste faible.
Vous devez vous modérer, l’excès n’apporte rien de bon, mais là, je ne vous apprends rien…

Je vais m’arrêter là, encore tant de chose à dire sur le sujet mais je ne tiens pas à vous faire un surplus d’informations. Je vous invite à vous informer sur des documentaires vidéos sur le sujet notamment « Sugarland » ou bien des documentaires que vous trouverez sur Youtube.

fullsizeoutput_c2
C’était votre diététicienne qui vous informe…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s